Du 17 Février au 18 Février 2022

Nino Laisné / Arca ostinata
Théâtre


  • Centre Pompidou
Partagez :   | | | | |
Nino Laisné /  Arca ostinata

 

  • Arca ostinata est un opéra pensé pour un seul instrument, à la fois soliste et accompagnateur, duquel émerge des images évoquant les fantasmagories qui l’ont célébré au fil du temps. Un théorbe qui se rêve architecture, alcôve aux multiples résonances qui s’érige progressivement autour de son interprète pour mieux l’étreindre. Là, des cordes tendues bourdonnent par sympathie, quand ailleurs des rosaces, traversées par la lumière, révèlent d’autres mondes. D’un simple instrument se déploie tout un castelet sonore dont la dentelle de bois réinvente le théâtre d’ombres. Par mirages successifs, le théorbe se laisse visiter par toute l’histoire des instruments à cordes pincées. Son timbre s’altère, se démultiplie jusqu’à quitter sa propre écorce pour résonner dans l’architecture qui l’entoure.

 

  • Nino Laisné

Diplômé en 2009 de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux où il s’est spécialisé en photographie et vidéo, Nino Laisné s’est également formé aux musiques traditionnelles sud-américaines auprès du guitariste Miguel Garau. C’est durant cette période qu’émerge l’envie d’allier cinéma, musique et art contemporain. Il s’intéresse aux identités marginales qui évoluent dans l’ombre de l’Histoire officielle mais aussi aux traditions orales lorsqu’elles sont soumises au déracinement. Dès 2010, avec Os convidados, ses images deviennent sonores et évoquent des chants traditionnels. En 2013, son film En présence (piedad silenciosa) cristallise l’équilibre entre une écriture visuelle et une écriture musicale, autour de réminiscences religieuses dans le folklore vénézuélien. Cette réalisation signe aussi le début d’une collaboration fructueuse avec les musiciens Daniel et Pablo Zapico qu’il retrouvera régulièrement autour de partitions anciennes. Avec Folk Songs (2014) et Esas lágrimas son pocas (2015) il aborde des formes proches du documentaire autour des traditions musicales dans les phénomènes de migrations. Ses projets l’ont amené à exposer dans de nombreux pays tel le Portugal, l’Allemagne, la Suisse, l’Egypte, la Chine ou encore l’Argentine. Ses réalisations vidéo sont également présentées dans des salles de cinéma et festivals, dont le FID Marseille, la FIAC Paris, le Papay Gyro Nights Festival de Hong Kong, le Festival Internacional de Cinéma de Toluca et le Festival Periferias de Huesca. En 2017, il crée le spectacle Romances inciertos, un autre Orlando, fruit de sa rencontre avec François Chaignaud, qu’ils présentent notamment au 72ème Festival d’Avignon. En octobre 2019, pour sa nouvelle exposition monographique au Frac Franche-Comté, Nino Lainé

 

  • DATES DE TOURNÉE 2022

17 MAI, Théâtre de Cornouaille, Scène nationale de Quimper

15 MAI, La Soufflerie, Rezé

04 MAI, Arsenal, Cité musicale de Metz

05 MARS, Théâtre d’Orléans, Scène nationale