Du 14 Février au 16 Février 2023

Elim Chan
Musiques


  • Philharmonie de Paris
Partagez :   | | | | |
Elim Chan

Escortées des perles de musique chorale rarement données que sont le sombre Nänie et le radieux Hymne des chérubins, deux partitions majeures du répertoire se partagent l’affiche de ce concert exceptionnel.  

 

Composé par Brahms en 1880, suite au décès de son ami le peintre Anselm Feuerbach, Nänie est un chant funèbre pour chœur et orchestre, très difficile d’exécution, dans lequel le compositeur exprime simultanément la douleur du deuil et l’espoir d’une consolation.

 

Avec son thème initial plein de lyrisme et sa sobre virtuosité, le Concerto pour violon de Mendelssohn est quant à lui l’un des piliers du répertoire, à la fois volubile, intimiste, et plein de spontanéité.

 

Après le bouleversant Hymne des chérubins pour chœur a cappella, qui témoigne, au sein de la Liturgie de saint Jean Chrysostome, de l’attachement de Tchaïkovski au rituel orthodoxe, le programme s’achève sur l’imposante Symphonie n° 4 : avec sa conception cyclique – et de l’aveu même du compositeur –, elle symbolise la quête illusoire mais obstinée du bonheur dans une existence marquée par le fatum.

 

 

Distribution

Orchestre de Paris

Choeur de l’Orchestre de Paris

Choeur de jeunes de l’Orchestre de Paris

Elim Chan , direction

Ray Chen , violon

Ingrid Roose , cheffe de choeur

Rémi Aguirre Zubiri , chef de choeur associé

Edwin Baudo , chef de choeur associé

Béatrice Warcollier , cheffe de choeur associée

 

Programme

Johannes Brahms, Nänie

Felix Mendelssohn, Concerto pour violon n°2

Piotr Ilitch Tchaïkovski, Hymne des chérubins, Symphonie n° 4