Du 1 Septembre 2021 au 30 Juin 2022

Grand Théâtre de Genève
Danse


  • GRAND THÉÂTRE DE GENÈVE
Partagez :   | | | | |
Grand Théâtre de Genève

SAISON 2021/2022

 

Le Grand Théâtre de Genève dévoile sa saison 2021-2022 avec beaucoup d’optimisme, en osant l’espoir que l’évolution de la pandémie et des règles sanitaires perme e de déployer toutes les ambitions du projet artistique d’opéras, de ballets, de récitals et d’activités La Plage, le tout réuni sous la thématique « Faites l’amour… ». Malgré les deux premières saisons du Directeur général Aviel Cahn lourdement a ectées par la pandémie de Covid-19, le Grand Théâtre de Genève a eu le plaisir de recevoir le prix « meilleure maison d’opéra 2020 », reconnaissant sa programmation de qualité, son positionnement international, exigeant, ouvert aux autres arts et artistes.

Thème de la saison : « Faites l’amour,… »

Preuve en est, l’institution genevoise a invité la talentueuse vidéaste genevoise Pauline Julier à créer un court-métrage autour du thème « Faites l’amour,… » et à inspirer les visuels de la saison. Elle propose un univers charnel, onirique, énigmatique, sensuel et tactile, avec un chevalier égaré au regard hagard qui croise un couple d’augustes amoureux qui rencontrent un violoniste avalé dans l’humus. Après des mois de distance sociale, de geste barrière, de travail à distance et de représentations par écrans interposés, l’univers de l’artiste répond à un désir de proximité et de chaleur. Suite au photographe Matthieu Gafsou et au plasticien John Armleder, c’est donc une vidéaste romande de talent, formée à Arles à Sciences-po Paris qui accompagne la brochure de saison du GTG.

Pour mieux saisir les axes forts de la saison et sa dramaturgie, retrouvez dans ce dossier la discussion thématique entre le directeur général Aviel Cahn, le directeur du Ballet Philippe Cohen et la dramaturge Clara Pons.

 

 

Les femmes en haut de l’affiche

De nombreuses femmes habitent toute la programmation de 2021- 2022, avec en tête d’affiche les metteuses en scène Mariame Clément, Lo e de Beer, Tatjana Gürbaca ainsi que la plasticienne Prune Nourry. Les femmes de pouvoir inspirent également plusieurs opéras, comme la princesse Turandot dans l’œuvre éponyme de Puccini, la reine consort Anne Boleyn dans Anna Bolena de Donize i et l’impératrice romaine Poppée dans L’incoronazione di Poppea de Monteverdi. Enfin, deux rôles-titre féminins d’envergure complètent ce casting, Elektra dans l’œuvre éponyme de Richard Strauss et Jenůfa dans l’opéra de Janáček.

 

Créations mondiales et suisses, début genevois pour plusieurs créateurs, arts visuels, opéras, ballets, récitals…