Du 19 Septembre au 1 Octobre 2022

Marlene Monteiro Freitas Guintche (Live Version)
Danse & Cirque


  • Centre Pompidou
Partagez :   | | | | |
Marlene Monteiro Freitas Guintche (Live Version)

Guintche (Live Version) est la reprise exceptionnelle d’un solo qui a marqué la carrière de Marlène Monteiro Freitas. Crée et dansé par la chorégraphe capverdienne en 2010 à partir d’une figure qu’elle avait dessinée, ce solo est le memento d’un concert de jazz qui l’avait transcendée. Baptisée Guintche, mot créole capverdien qui désigne un oiseau ou une prostituée, Guintche est une figure libre à l’attitude incohérente de ceux qui ne prennent pas en compte le passé et qui n’ont pas peur du futur. La figure a grandi, a pris vie, de l’autonomie, et a fini par se rebeller. Sur scène, Marlene Monteiro Freitas donne corps et matière
à une multiplicité fascinante de personnages, de transformations d’états, de sensations qui se succèdent et coexistent dans un mouvement continu et frénétique. Douze ans après sa création, pour cette version live inédite au Centre Pompidou et en ouverture du portrait que lui consacre le Festival d’Automne, elle est accompagnée des musiciens Henri « Cookie » Lesguillier et Simon Lacouture.

 

Avec le Festival d’Automne à Paris

 

Marlene Monteiro Freitas – Biographie

Née au Cap-Vert, Marlene Monteiro Freitas est danseuse et chorégraphe. Elle a étudié la danse à Bruxelles et à Lisbonne, puis a collaboré avec Emmanuelle Huynh, Loïc Touzé, Tânia Carvalho, Boris Charmatz, entre autres. Après avoir créé sa première compagnie Compass au Cap-Vert, elle travaille aujourd’hui avec P.OR.K – structure qu’elle a cofondé à Lisbonne – et collabore avec O Espaço do Tempo (Montemor-o-Novo). Son œuvre se caractérise par une recherche d’ouverture, d’hétérogénéité et d’intensité et comprend des productions telles que Primeira Impressão (2005), A Improbabilidade da Certeza et Larvar (2006), Uns e Outros (2008), A Seriedade do Animal (2009), le solo Guintche (2010), (M)imosa (2011, en collaboration avec Trajal Harell, François Chaignaud et Cecilia Bengolea), Paraíso, colecção privada (2012), et de marfim e carne – as estátuas também sofrem (2014), Jaguar (avec la collaboration d’Andreas Merk), Bacchantes – Prélude pour une Purge (2017). En 2017, Marlene Monteiro Freitas a été distinguée par le gouvernement du Cap-Vert pour son accomplissement culturel. La Sociedade Portuguesa de Autores attribue également à Jaguar la distinction de meilleure chorégraphie de l’année. En 2018, elle crée Canine Jaunâtre 3 pour la Batsheva Dance Company et reçoit le Lion d’argent de la danse à la Biennale
de Venise. Depuis 2020, Marlene Monteiro Freitas est également co-curatrice du projet (un)common ground, un projet qui étudie l’inscription artistique et territoriale du conflit israélo-palestinien. En 2020, elle reçoit également de la Critica d’Arts Escéniques de Barcelone le prix de la meilleure performance internationale pour son œuvre Bacantes. En août 2020, MAL – Embriaguez Divina est créé à Kampnagel, Hambourg et en juillet 2021, sa toute nouvelle création Pierrot Lunaire avec Ingo Metzmacher est présentée aux WienerFestwochen. Plus récemment, elle a reçu le Chanel Next Prize (2021), dont le jury était David Adjaye, Tilda Swinton et Cao Fei. En 2021, elle a également reçu le prix Evens Arts.

 

DURÉE 1H
CHORÉGRAPHIE ET INTERPRETATION Marlene Monteiro Freitas
LUMIÈRES Yannick Fouassier
SON Tiago Cerqueira
MUSIQUE Henri « Cookie » Lesguillier et Simon Lacouture (tambours), Johannes Krieger (trompette) interprétation de Rotcha Scribida par Amândio Cabral, Otomo Yoshihide (extrait d’un solo de guitare), Anatol Waschke (sharpnel)
COSTUMES Marlene Monteiro Freitas
PRODUCTION P.OR.K (Soraia Gonçalves, Joana Costa Santos – Lisbonne)
DISTRIBUTION Key Performance (Stockholm)
COPRODUCTION Novo Negócio ZDB (Lisbonne)
ACCUEIL EN RÉSIDENCE O Espaço do Tempo (Montemor-o-Novo), Alkantara Festival (Lisbonne)
AVEC LE SOUTIEN DE Re.Al (Lisbonne), Forum Dança – Associação Cultural (Lisbonne), Bomba Suicida – Associação de Promoção Cultural (Lisbonne)
REMERCIEMENTS À Avelino Chantre, Pedro Lacerda, João Francisco Figueira, Anatol Waschke
CORÉALISATION Les Spectacles vivants – Centre Pompidou (Paris) ; Festival d’Automne à Paris