Du 26 Janvier au 2 Février 2023

Rivage à l’abandon, Matériau-Médée, Paysage avec Argonautes / Heiner Müller, mis en scène par Matthias Langhoff
Théâtre


  • La Commune d'Aubervilliers
Partagez :   | | | | |
Rivage à l’abandon, Matériau-Médée, Paysage avec Argonautes / Heiner Müller, mis en scène par Matthias Langhoff

Qui est Médée ? Que nous dit-elle de notre temps ? De notre histoire ? Durant près de trente ans, la figure de celle qui gagne sa liberté par la liquidation de tous les liens familiaux a hanté Heiner Müller. Il écrit alors Rivage à l’abandon, Matériau-Médée, Paysage avec Argonautes. Lorsqu’en 1983, Matthias Langhoff monte avec la complicité du dramaturge allemand ce triptyque énigmatique au théâtre de Bochum, il met au jour non pas un texte, mais, selon les propres mots de Müller, une « étoile à trou noir ». Autrement dit une matière compacte, un phénomène de gravitation, ou encore un récit d’événements et d’expériences d’un présent qui renferme des siècles. Alors, les années de plomb hantaient l’Allemagne, mais aujourd’hui les questions qu’elles contenaient aussi et qui sont relatives au néocolonialisme, à la prospérité mal acquise et à l’oppression des femmes, se posent avec une acuité renouvelée. Aux côtés de Marcial Di Fonzo Bo, Frédérique Loliée et Catherine Rankl – compagnons de route pour la création de Richard III – Matthias Langhoff compose une galerie à plusieurs entrées, une exposition de combattants dans des temps obscurs. Parce que plus que jamais, le monde a besoin de ces textes, anciens et nouveaux, qui savent rester en mouvement entre le passé et le présent.

 

Matthias Langhoff – Biographie

Matthias Langhoff est l’un des grands maîtres internationaux. Né en 1941 à Zurich, en raison de l’exil de son père qui avait fui le régime nazi, il a dirigé le Berliner Ensemble, puis le Théâtre de Vidy-Lausanne. Héritier de Bertolt Brecht, du grotesque allemand et d’Heiner Müller (dont il sera le collaborateur le plus irrévérencieux), il effectue un travail intense sur les textes, n’hésitant pas à multiplier les références, à relier les classiques à l’actualité et à chercher la controverse. Le plateau, qu’il sature souvent de signes, est savamment construit par l’orchestration politique des voix, des corps, des costumes, de la musique, de la lumière et du montage de textes. Son œuvre, qui a été accueillie pour la première fois en France par le Théâtre de la Commune avec le spectacle Commerce de pain, de Brecht, a profondément marqué le paysage du théâtre européen.

 

Texte Heiner Müller

Mise en scène Matthias Langhoff

Avec Marcial Di Fonzo Bo, Frédérique Loliée

Décor Catherine Rankl

 

Jeu 26, mar 31, mer 1er et jeu 2 à 19h30

Ven 27 à 20h30

Sam 28 à 18h

Dim 29 à 16h

 

Dimanche 29 janvier, une garderie pour les enfants sera proposée pendant le spectacle
Mercredi 1er février, la représentation sera suivie d’un échange avec l’équipe artistique