Du 26 Septembre 2020 au 2 Juillet 2021

THÉÂTRE DU CAPITOLE – SAISON 2020/2021
Opéra


  • TOULOUSE
Partagez :   | | | | |
THÉÂTRE DU CAPITOLE – SAISON 2020/2021

 

DU 26 SEPTEMBRE AU 9 OCTOBRE 2020

LES PÊCHEURS DE PERLES de GEORGES BIZET (nouvelle production)


Emmanuel Plasson Direction musicale / Thomas Lebrun Mise en scène et chorégraphie / Avec Anne-Catherine Gillet, Mathias Vidal, Alexandre Duhamel, Jean-Fernand Setti / Orchestre national du Capitole / Ballet du Capitole / Chœur du Capitole

 

Avant l’Espagne de Carmen, c’est à Ceylan que Bizet est allé chercher l’inspiration de son premier opéra : Les Pêcheurs de perles. Pour cette émouvante histoire de passion et d’amitié qui voit une jeune prêtresse manquer à ses vœux par amour, Bizet a laissé parler tout son lyrisme et son sens du drame. À 25 ans à peine, il éblouissait un critique aussi sévère que… Berlioz ! Autour d’Emmanuel Plasson à la baguette et Thomas Lebrun à la mise en scène et la chorégraphie, un sublime quatuor d’artistes avec, pour son grand retour sur une scène qui a connu ses débuts, Anne-Catherine Gillet !

 

 

DU 27 NOVEMBRE AU 3 DÉCEMBRE 2020

LE VIOL DE LUCRÈCE de BENJAMIN BRITTEN (nouvelle production)


Marius Stieghorst Direction musicale / Anne Delbée Mise en scène / Avec Agnieszka Rehlis, Duncan Rock, Dominic Barberi, Marc Scoffoni, Julie Pasturaud, Andreea Soare, Cyrille Dubois, Marie-Laure Garnier / Orchestre national du Capitole

 

Un an après le succès mondial de son Peter Grimes, Britten décidait de changer d’esthétique et d’inventer une forme plus intime : l’opéra de chambre. Pour ce faire, il s’est inspiré d’un épisode bien connu tiré de l’histoire romaine antique : le fils du roi Tarquin abusa de son pouvoir pour violer l’épouse d’un de ses généraux. Un sujet plus que jamais d’actualité ! Pour redonner vie à ce drame de la folie du pouvoir, il fallait à la mise en scène une sensibilité hors normes : Anne Delbée, la plus racinienne de nos tragiques.

 

 

DU 26 JANVIER AU 7 FÉVRIER 2021

EUGÈNE ONÉGUINE de PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI (nouvelle production)


Gábor Káli Direction musicale / Florent Siaud Mise en scène / Natalie van Parys Chorégraphie / Avec Stéphane Degout, Valentina Fedeneva, Eva Zaïcik, Bror Magnus, Nicolas Cavallier, Juliette Mars Madame, Sophie Pondjiclis, Carl Ghazarossian, Yuri Kissin / Orchestre national du Capitole / Chœur du Capitole

 

Tiré de l’un des poèmes fondateurs de la littérature russe, Eugène Onéguine s’est rapidement imposé comme l’un des opéras les plus bouleversants du répertoire : par vanité, un homme refuse l’amour d’une femme, qu’il aime pourtant… Il ne comprendra que trop tard son erreur. Justesse des situations, profondeur des émotions, beauté surnaturelle des mélodies, Tchaïkovski laisse ici s’exprimer toutes les ambiguïtés de l’âme et du cœur ! Le grand baryton français Stéphane Degout y incarnera son premier Onéguine, dans une nouvelle production signée de l’un des jeunes talents les plus enthousiasmants de la mise en scène d’aujourd’hui : Florent Siaud.

 

 

DU 15 AU 18 AVRIL 2021

LA DAMOISELLE ÉLUE de CLAUDE DEBUSSY & JOURNAL D’UN DISPARU de LEOŠ JANÁCEK

(nouvelle production)


Silvia Costa Mise en scène, décors et costumes / Avec Chiara Skerath, Marie Kalinine, Kristofer Lundin / Alain Franco Piano et direction / Choeur du Capitole / Alfonso Caiani Direction

 

Actrice, performeuse, metteuse en scène, Silvia Costa est une artiste de l’impalpable. Pour sa toute première mise en scène en France, elle a choisi de nous présenter deux ouvrages lyriques hors champ de l’opéra traditionnel. Le poème lyrique du jeune Debussy et le recueil de mélodies de Janáček partagent le même thème de l’absence, du « bien-aimé lointain ».

 

 

DU 25 JUIN AU 2 JUILLET 2021

ELEKTRA de RICHARD STRAUSS (nouvelle production)


Frank Beermann Direction musicale / Michel Fau Mise en scène / Hernán Peñuela Scénographie / Christian Lacroix Costumes / Avec Ricarda Merbeth, Johanna Rusanen, Violeta Urmana, Matthias Goerne, Frank van Aken, Sarah Kuffner, Alicia Haté, Grace Durham, Yael Raanan-Vandor, Axelle Fanyo, Marie-Laure Garnier, Valentin Thill / Orchestre national du Capitole / Chœur du Capitole

 

Le mythe antique est bien connu : Electre attend le retour de son frère Oreste, exilé enfant, pour venger l’assassinat de leur père Agamemnon par leur mère et son amant. Avec Elektra, Richard Strauss révolutionnait les codes de l’opéra. Musique étonnante, d’une puissance hallucinante, elle devait ouvrir la voie à toutes les audaces du XXe siècle naissant. C’est l’un des plus exceptionnels magiciens de la scène d’aujourd’hui, Michel Fau, qui s’attaque à ce chef-d’oeuvre du répertoire. À ses côtés, un cast d’exception avec, dans le rôle-titre, l’une des artistes les plus envoûtantes de notre temps : Ricarda Merbeth.